Renégocier son prêt immobilier : frais et pénalités

Lorsque les taux d’intérêt des crédits immobiliers baissent, il est possible de passer par une renégociation de son prêt immobilier. Ceci, afin de profiter aussi de ce taux d’intérêt particulièrement bas. Cependant, il faut savoir que cette solution n’est pas toujours des plus avantageuses. Tout dépend effectivement des montants des frais et des pénalités dont vous devrez payer lors de la renégociation de votre prêt immobilier.

Les pénalités renégociation de prêt immobilier

Renégocier son prêt immobilier peut permettre la réalisation d’une importante économie. Cependant, n’oubliez pas que dans tout contrat de prêt immobilier, des clauses sur les pénalités en cas de remboursement du capital par anticipation sont aussi présentes. Généralement, ces pénalités correspondent à près de 3 % du capital restant dû. Elles ne doivent pas toutefois dépasser la somme correspondante à 6 mois d’intérêt cumulés. Dans certains cas, les pénalités à payer en cas de renégociation de prêt immobilier sont aussi appliquées sur les nouveaux taux d’intérêt, et ce, en fonction de la banque. Avant de procéder à ce genre d’opération alors, il est préférable de comparer les offres des différentes banques et de bien se renseigner sur les pénalités renégociation de prêt immobilier, mais aussi sur les différents frais qui y sont liés.

Les différents frais pour une renégociation de prêt immobilier

Quand on parle de renégociation de prêt immobilier, il ne faut pas omettre les différents frais à payer. Si vous restez dans la même banque pour renégocier votre prêt immobilier, vous aurez à payer avant tout, les frais de dossier. Par contre, si vous changez de banque, vous établissez un nouveau contrat. À part les frais de dossier et les pénalités renégociation de prêt immobilier, la nouvelle garantie de prêt et l’assurance emprunteur figurent parmi les frais à prévoir. Il faut cependant savoir que ces frais peuvent être négociés. Il existe également certains types de frais qui peuvent être complètement supprimés. Les différentes conditions dépendront principalement des établissements bancaires au sein desquelles vous effectuerez votre renégociation de prêt immobilier.

Les meilleures conditions pour renégocier son prêt immobilier

S’il y a des paramètres à prendre en compte lors de cette opération bancaire, ce seront avant tout les frais et pénalités renégociation de prêt immobilier. De ce fait, il est préférable de revoir l’échéancier précis du remboursement. En effet, plus vous avez contracté votre prêt immobilier depuis longtemps, plus les pénalités à payer pour le remboursement anticipé seront moins avantageuses. Ceci vient du fait qu’aux premiers mois, vous remboursez les intérêts de la banque. Vers la fin du remboursement de votre prêt immobilier, vous restituez le capital. Une renégociation de prêt immobilier n’est donc pas avantageuse sur le plan financier si elle n’intervient que tard dans l’échéancier du remboursement. Par ailleurs, le différentiel entre le nouveau et l’ancien taux d’emprunt doit être au moins d’un point pour que l’opération puisse être bénéfique à l’emprunteur.

Renégocier son prêt immobilier : simulation des économies à réaliser
Renégocier son prêt immobilier sans changer de banque : est-ce possible ?