Quelles sont les conditions pour renégocier son prêt immobilier ?

Avec 0,9 % en août 2009, le taux appliqué sur le crédit immobilier n’a jamais été aussi bas comparé à un taux évalué à près de 5 % en 2011. C’est le moment propice pour procéder à un prêt. Mais quelles sont les conditions ?

Quel est le moment pour renégocier son prêt immobilier ?

De préférence, une renégociation de prêt doit se faire durant le premier tiers de sa durée de remboursement. Ainsi, le coût de l’intérêt restant reste supérieur et la renégociation est intéressante. Il faut noter que la renégociation ne nécessite pas de formalité particulière. Pour l’emprunteur, la procédure consiste simplement à renégocier un nouveau taux d’intérêt sur son crédit en cours. Il est conseillé de prendre un rendez-vous avec le banquier et de préparer l’entretien avec minutie. Différents documents peuvent être demandés par le créditeur à savoir les bulletins de salaire et les dossiers concernant le crédit concerné.

Les principales conditions demandées par les banques

Une demande de renégociation de prêt est à adresser à l’établissement bancaire actuel. L’emprunteur peut également opter pour un organisme de crédit extérieur. Tout individu qui dispose d’une situation stable peut recourir à une renégociation.

Une des premières conditions pour renégocier son prêt immobilier est de disposer de tous les justificatifs nécessaires concernant les revenus et les charges actuelles.

En cas d’accord de la banque, l’emprunteur a le choix entre une réduction de la durée de remboursement ou bien un allègement de ses mensualités. La banque établit alors un avenant qui spécifie le renouvellement du taux d’intérêt sur l’ancien prêt.

Dans le cadre d’un rachat de crédit, le créditeur vérifie le reste à vivre et le taux d’endettement du client avant d’accepter ou non la renégociation.

Peut-on renégocier son prêt en plusieurs fois ?

Il est possible de réaliser à nouveau une renégociation de crédit, même si cette opération a déjà été effectuée auparavant. Une banque peut accepter de renouveler ce processus si une nouvelle baisse est encore constatée. Toutefois, cette procédure sera difficile s’il s’agit d’une deuxième renégociation. Dans ce dernier cas, il est recommandé de se tourner vers le rachat de crédit.

Pour conclure, sachez qu’une renégociation de prêt est possible sous 3 conditions principales. Tout d’abord, le capital restant dû doit être au minimum de 70 000 €. Ensuite, l’écart entre le nouveau taux d’intérêt et celui de l’ancien doit être plus de 1 %. Enfin, il faut que l’opération s’effectue dans la première moitié de remboursement du crédit.

 

Combien de fois peut-on renégocier son prêt immobilier ?
Renégocier son prêt immobilier : simulation des économies à réaliser