Orages et pluies violentes : quelles démarches auprès de l’assurance ?

Les dégâts du mauvais temps sur une habitation sont nombreux. Les vents forts générés par un orage peuvent déraciner un arbre. Si ce dernier s’abat sur la charpente de votre maison, les conséquences seront désastreuses. Les vents violents sont aussi responsables du soulèvement de la toiture de votre domicile. Dans ces deux précédents cas, la pluie s’infiltrera et inondera votre logement.

Que faut-il faire ?

Après l’orage, il est recommandé de contacter votre assureur pour savoir si vous avez une assurance intempéries. Dans le cas où vous avez souscrit une couverture multirisque habitation, vous n’avez aucun souci à vous faire. En effet, les dégâts tels que l’inondation est prise en compte dans la garantie « tempête, neige et grêle ».

Si vous n’êtes pas le propriétaire de la maison, la compagnie d’assurances se chargera du remboursement des mobiliers détériorés lors de l’inondation. Elle couvrira également les dégâts intervenus dans les différentes pièces du logement. La toiture et/ou les murs ont-ils été abîmés ? L’assurance intempéries vous permettra de faire les réparations.

Quand déclarer les dégâts ?

Selon la loi, vous disposez de 5 jours après le passage de l’orage pour faire votre déclaration. Au-delà de ce délai, l’assurance intempéries risque de ne plus être valable. De ce fait, il est conseillé d’informer votre assureur du sinistre le plus tôt possible. Pour ce faire, il vous suffira de lui adresser une lettre recommandée. Si cette option n’est pas citée dans le contrat, relisez-le et suivez ce qui est écrit.

Il est important de préciser que lors d’une catastrophe naturelle, le délai mis à votre disposition passe de 10 jours à partir de l’annonce officielle de la catastrophe. Il est recommandé de ne pas attendre. Prévenez l’assureur le plus tôt. Vous pouvez l’appeler pour demander des conseils en cas de besoin.

Quelle sera l’indemnisation ?

La réponse à cette question dépendra de plusieurs paramètres et de votre contrat d’assurance intempéries. Cependant, la majeure partie du temps, la société vous remboursera le prix de remplacement ou de reconstruction des mobiliers et des éléments de votre domicile détruits pendant un orage. Lors du calcul de l’indemnisation, l’usure et l’amortissement des différents biens et du bâtiment en question seront pris en compte. Il est aussi possible que votre assureur propose de rembourser la valeur à neuf de vos biens. Enfin, certaines compagnies emploient les deux types d’indemnités. Dans tous les cas, le montant maximal de remboursement sera précisé dans le contrat.

 

Souscrire une assurance habitation en ligne : mode d’emploi
Inondations : quelle est l’indemnisation des dommages matériels ?